Cadwallon, la cité franche Index du Forum Cadwallon, la cité franche
Bienvenue dans le jeu de rôle en ligne du joyau de Lanever !
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La date/heure actuelle est Mer 18 Oct 2017, 08:33
Toutes les heures sont au format UTC + 1 (DST en action)
 Index du Forum » Aux portes de la ville » Le Hall des francs ligueurs
[aventure de Jules]Mineroa De Laelys
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. Marquer le sujet comme non lu :: Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Page 1 sur 1 [2 messages]  
Auteur Message
Mineroa
Franc ligueur


Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 136

MessagePosté le: Sam 02 Déc 2006, 00:18    Sujet du message:  [aventure de Jules]Mineroa De Laelys
Description du sujet: fiche de perso de mineroa
  Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

ETAT CIVIL
Nom: Mineroa De Laelys
Ligue:
Origine: Natif
Espèce: Humain
Culture: Immobilis
Motivation: Félicité (Aventure/Ambition)
Don(s): Chance
Signe(s) particulier(s): Fine Lame
Metiers: Spadassin/1, Cartomancien/1, Courtisan/1.
POT: 2
XP: 0/0
-------------------------------------------------------------------------------------
CARACTERISTIQUES SECONDAIRES
TAI: 3
MOU: 4
PUI: 3d6
PEUR: 0
DEF: 3
MAI: 3
PV(par niveau): 3
Protection : -
-------------------------------------------------------------------------------------
ATTITUDES
HARGNE +1

ADRESSE +2
-Transpercer (ADR)/2 ---> bagage +1
-Feindre (ADR)/2

ELEGANCE +4
-Parer (ele)/2 ---> bagage +1
-Voltiger (ele)/1 ---> bagage +1
-Se fendre (élé)/2
-Séduire (élé)/1
-Accoutrer/1

OPPORTUNISME +2
-Embobiner (opp)/2
-Magouiller (opp)/1 ---> bagage +1

SUBTILITE +5
-Provoquer (sub)/1
-Incanter [Feu] (sub)/1
-Identifier (sub)/3 ---> bagage +1
-Désarmer/1
-Argumenter/1

DISCIPLINE +2
-Commander (dis)/1 ---> bagage +1
-Guetter (dis)/1 ---> bagage +1

-------------------------------------------------------------------------------------
CONNAISSANCE
SAVOIRS:
-Administration (Cadwallon)/2
-Langue (Cadwë)/4
-Culture (Immobilis)/2
-Contrée (Cadwallon)/2
-Etiquette (Noblesse)/1
-Faction (Cartomanciens)/1 ---> bagage +1
-Faction (Guilde des voleurs)/1
-Fief (Den Azhir)/3 ---> bagage +1
-Fief (Soma)/1
-Ligues/2
-Voie (Primagie)/1

CONTACT
-Mirole (adresse)/2
-Lotval (élégance)/2
-Duc de Cadwallon/2

SORTS
- Primagie : soin mineur

-------------------------------------------------------------------------------------
EQUIPEMENT
-Train de vie "spécial" (des emmerdes si négligence il y a)
-rapière de qualité supérieure (1 kg) -- portée
-atours (*4) (4*3 kg) -- porté (1 seul, les autres sont à la maison)
-bourse (*1) (-) --portée (30 ducats)
-bourse (*2) non portées (2*60 ducats)
-bijoux clinquants (-) -- portés
-nécessaire de maquillage (3 kg) -- porté
-écrin à gemmes (1 kg) -- porté
-gemme immortelle mineure de feu (0,5 kg) -- portée
-jeu de tarot cadwë (0,5 kg) -- porté


Ducats en tout : 150
Charge: 9 kg (malus: 0)
Mod: -0

Dernière édition par Mineroa le Sam 02 Déc 2006, 10:52; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Mineroa
Franc ligueur


Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 136

MessagePosté le: Sam 02 Déc 2006, 00:23    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

PORTRAIT




HISTOIRE

Peste soit de la noblesse cadwë ! Ce n’est que fourberie et arrogance, mépris et mascarade ! Et pourtant que ferait-on sans elle dans la Cité des Voleurs ? C’est notre mal nécessaire, notre cœur pourrit de l’intérieur.

Ah Mineroa ! Je me souviens de ce nobliau. Un bon représentant de son espèce : ambitieux, grandiloquent... et pathétique. J’étais l’un de ses précepteurs. Je me suis chargé de son éducation martiale : je lui ai appris à croiser le fer avec efficacité mais surtout avec panache et assurance. Je suis assez fière du résultat, le bougre se défend bien. Il m’a même vite devancé dans l’un des aspects de mon art : la raillerie au combat. Il n’a pas son pareil pour faire perdre la raison à tout individu un tant soit peu soucieux de son honneur. Laissez-moi vous dire qu’il a un joli tableau de chasse d’Akkylaniens et de Barhans venus tenter leur chance dans la ville.

Dans sa jeunesse, le noblereau s’est vite intéressé aux affaires de la cour. Noyé dans une fratrie d’une douzaine d’individu, il a cherché par tous les moyens à impressionner pour se faire une place. Je me souviens que très jeune il accompagnait ses parents aux ambassades et aux réceptions du Duc. Il a rapidement compris que le monde de la cour n’est qu’un monde d’apparence et il s’est évertué à se construire une réputation digne de son nom. Malgré son jeune âge, il intervenait avec insolence auprès des adultes et à peine âgé de douze, il avait déjà une réputation d’orateur et certains l’appelait le « petit duc », un surnom qu’il aujourd’hui encore très à cœur de conserver.

Il savait écouter et surtout se faire écouter ; il apprenait de toutes les conversations, que ce soit pour apprendre le maniement de sa langue, pour nouer des relations ou détruire une réputation mais il apprenait aussi tout ce qu’il était possible d’apprendre : les sciences, la géographie, la politique et surtout la diplomatie. C’était un autodidacte qui s’enivrait de tout ce qui l’entourait et qui était capable de se servir de ses apprentissages l’instant d’après les avoir appris.

Malheureusement pour lui, il était noble et donc trop fier, il n’avait pas la sagesse des anciens. Malgré ses talents, il n’était qu’un courtisan de plus. Ce qui l’aida à se différencier des autres, ce sont les pressions familiales. Il se devait de réussir pour égaler la renommée de ses frères et sœurs : l’un d’eux était un important officier dans la milice, un autre un astromancien réputé et l’une de ses sœurs était une voleuse aguerrie oeuvrant dans la Ville Haute, pour ne citer que les plus imposants ; et Mineroa se devait de surpasser les siens pour devenir le meilleur…

Un jour, la cour invita un éminent devin membre de la Guilde des Cartomanciens. Toute l’assemblée était absorbée par l’élégance, la justesse et la sagesse du mage-tarot. Ce fut une révélation pour le jeune noble qui devint son apprenti. Il apprit ainsi les rudiments des arts divinatoires par la cartomancie mais aussi la chiromancie et la pyromancie. Il se mit également à apprendre les arts arcaniques du Feu. Mineroa devint alors celui qu’il souhaitait être : un courtisan inévitable.

Pyro-illusionniste, cartomancien, duelliste hors pair et courtisan apprécié pour ses qualités d’orateur, le sixième rejeton des Laelys fut pendant un temps l’objet de toutes les attentions : on guettait ses apparitions, on annonçait ses venues toujours accompagnées d’applaudissements vigoureux et culbuter les femmes devint son passe-temps favori. Mais la jeune fierté des Laelys porta un coup à l’image familiale : il tua son cousin lors d’un duel afin, avait-il déclaré, « de l’éclairer sur la non-pertinence de l’engagement exclusif d’un noble vit à un unique con ». La jeune femme éplorée porta plainte mais les relations de Mineroa, dont son frère officier de la milice, lui permirent d’échapper à la prison des Milles Pas et il la culbuta effectivement…

Cependant, il tomba en disgrâce à la cour et ce fut pour lui la pire des sanctions, « pire encore que de ne plus déverser mon foutre afin de salir quelque bonne réputation » comme il le déclarait lui-même. Les Laelys ne l’abandonnèrent pas pour autant, il y allait de l’honneur de la famille et il ne fallait pas perdre un tel élément prometteur. Ses frères et sœurs firent des pieds et des mains pour le réhabiliter. Grâce à son frère astromancien, il rentra dans la Guilde des Cartomanciens et fut accepté comme l’un des leurs. Il gagna alors quelques contacts et des informations dont seules les catins de la Guilde pouvaient disposer. Plus insidieusement mais surtout plus pernicieusement, il acquis un nouveau pouvoir fondé sur la trahison et les relations secrètes, tout en continuant à parachever sa notoriété d’individu indispensable à la cour.

Conscient de l’importance d’accroître encore plus son pouvoir, il a alors commencé à jouer un double jeu en prenant contact avec la Guilde des Voleurs. Son réseau gagna alors tout le Fief Soma et même l’ambassade d’Alahan. Il était fort apprécié pour ses manières à la cour et ses techniques téméraires au combat. Il fit alors la connaissance de Mirole, barhan membre des Voleurs qui devint son contact privilégié et dont il disait que « l’on reconnaît dans ses manières la noblesse du lion et dans son bon sens la sagesse du porc ». Compagnon de beuverie, ils devinrent des habitués des plus prestigieuses auberges de Soma et gagnèrent une réputation de « monteurs de bagasses » plutôt justifiée.

Mineroa était au fait de sa gloire lorsque son frère astromancien lui annonça qu’il le dénoncerait à la Guilde des Cartomanciens pour son acte de haute trahison. Le noble combattit son frère sans aucune retenue et avant de transpercer de sa rapière le coeur de son frère, il lui lança, comme ultime bravade « pense à saluer Aghovar si tu le croises en Enfer ». Il venait de signer son propre arrêt de mort.

Tout semblait perdu pour lui mais il était prêt à subir l’épreuve ultime de l’échafaud et ne s’est jamais caché d’avoir tué son « sénescent mais néanmoins pusillanime compagnon de sang ». Son frère officier lui fit rencontrer en personne le Duc et Mineroa proposa alors de devenir Franc-Ligueur, discrètement conseillé par la Guilde des Voleurs. Den Azhir accepta la marché et le noblereau descendit dans la Ville Basse afin d’accomplir son devoir. Il s’agit pour le jeune homme de fuir les enquêteurs de la Guilde des Cartomanciens tout en essayant de s’enrichir. A tout le moins pour un temps, car il est persuadé qu’un jour, il serait l’un des individus les plus importants dans la cour personnelle de Den Azhir.

Il en était persuadé, jusqu’à ce qu’il apprenne de la bouche d’un cartomancien la disparition de sa sœur et la mort de son frère officier. Ses parents ne lui donnèrent alors qu’une maigre bourse, compte tenu de leurs moyens, et il se retrouva seul pour affronter les abominations que rencontrent les Francs-Ligueurs. Désormais, il n’est plus protégé et va devoir faire ses preuves par ses propres moyens, sans argent, sans protection particulière vis-à-vis de la milice. Peu lui importe, il est prêt à tout pour réussir. Je vous l’ai dit, il ambitieux, pathétique… et peut-être un peu fou, mais sans aucun doute talentueux.


Son Arcane : VII, le Chariot (Réussite, Orgueil).

voilà l'ensemble de mes frères et soeurs :
nom/sexe/boulot, le cas échéant/date de naissance et de mort, le cas échéant
- Célès, femme, Géographe à l'Automate, 971-
- Gallo, homme, haut fonctionnaire de la milice de la ville Haute, 972-1002 (retrouvé étouffé dans son bureau, pas d'agression apparente).
- Iteïl, femme, voleuse émérite dans la guilde des voleurs, 974-1002 (disparue).
- Adambra, femme, courtisane à la cour de Den Azhir, 975-
- Jidoor, homme, astromancien de la guilde des cartomanciens, 976-1001 (tué plus ou moins accidentellement par Mineroa)
- Mineroa, homme, courtisan à la cour de Den Azhir et cartomancien, aujourd'hui franc ligueur, 978-
- Eldérân, homme, administrateur dans la Guilde des Orfèvres, 980-
- Figaro, homme, courtisan qui cherche à marcher sur les mêmes voies qu'Adambra et Mineroa, 981-
- Relm, femme, -, 982-997 (maladie)
- Nollen, homme, -, 983-
- Laq, femme, (travaille secrètement à la guilde des voleurs, recherche sa soeur Iteïl), 985-
- Pèléân, homme, aspirant hérault de la Félicité, 990-

Mes parents :
- Baléarn, homme, courtisan et botaniste, 943-
- Scyllè, femme, courtisane, 953-

Dernière édition par Mineroa le Dim 03 Déc 2006, 12:41; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Montrer les messages depuis:   Trier par:   
Page 1 sur 1 [2 messages]  
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. Marquer le sujet comme non lu :: Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
 Index du Forum » Aux portes de la ville » Le Hall des francs ligueurs
Sauter vers:  

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Version française de Categories Hierarchy © GGWeb-FR
Cadwallon et Wolfen sont des marques déposées RACKHAM. Copyright 1996-2007 RACKHAM, tous droits réservés.
Toutes les illustrations, photographies, figurines et noms de figurines sont des créations exclusives appartenant à Rackham.
[ Temps: 0.1770s ][ Requêtes: 12 (0.0095s) ][ Débogage actif ]