Cadwallon, la cité franche Index du Forum Cadwallon, la cité franche
Bienvenue dans le jeu de rôle en ligne du joyau de Lanever !
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017, 16:29
Toutes les heures sont au format UTC + 1 (DST en action)
 Index du Forum » Aux portes de la ville » Le Hall des francs ligueurs
[Aventure Grenouille] Kéristes, l'éveillé
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Marquer le sujet comme non lu :: Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Page 1 sur 1 [10 messages]  
Auteur Message
Kéristes
Franc ligueur


Inscrit le: 23 Juil 2007
Messages: 108
Localisation: Angers

MessagePosté le: Mar 24 Juil 2007, 21:50    Sujet du message:  [Aventure Grenouille] Kéristes, l'éveillé
Description du sujet: A Cadwallon, tout se paie. La difficulté est de ne le faire qu'en ducats...
  Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

ETAT CIVIL

Nom: Kéristes
Ligue: Neuf d'opale
Origine: Cité de Thében
Espèce: Humain
Culture: Scorpion
Motivation: Sauvegarde
Don(s): -
Signe(s) particulier(s): Mutagène, Ambidextre
Metier: Soldat (rang 2) ; Espion (rang 1)
POT: 3
XP gagné/XP restant: -

Frequence de Jeu: Principalement le lundi et le mardi soir (jusqu'en septembre) et au moins une fois par jour (mais à heures irrégulières...)
-------------------------------------------------------------------------------------
CARACTERISTIQUES SECONDAIRES

TAI: 3
MOU: 3
PUI: 3d6
PEUR: -
DEF: 3
MAI: 3
PV(par niveau): 3

-------------------------------------------------------------------------------------
ATTITUDES

HARGNE +2
- Trancher xxx
- Intimider x
- Endurer xx
- Charger x

ADRESSE +3
- Crapahuter xx
- Feindre x

ELEGANCE +2
- Parer xx
- Acoutrer x

OPPORTUNISME +2
- Dissimuler x
- Esquiver xxx
- Lutter x
- Embobiner x

SUBTILITE +5
- Identifier xx
- Argumenter xx

DISCIPLINE +2
-Guetter x

-------------------------------------------------------------------------------------
CONNAISSANCES

SAVOIRS:
- Administration (Cadwallon) xx
- Culture (Scorpion) xx
- Contrée (Syharhalna) xx
- Langue (Syhar) xx
- Langue (Cadwë) xx
- Faction (Guilde des Forgerons) x
- Faction (Guilde des Alchimistes) xx
- Fief (Le Trophée) x
- Ligues xx
- Savoir-faire (mutagène) xx

CONTACT
- Duc de Cadwallon (Opportunisme) xx
- Suture (Elégance) xx
- 488-KE-253 (Subtilité) xx

-------------------------------------------------------------------------------------
EQUIPEMENT

- Armure naturelle : (Pro 2, Mod. -1, 7,5 kg)
- Griffes en métal (Dom +3, Type: T, Allonge 1, Diss -3)
- cantine
- sac à dos
- bourse
- nécessaire à maquillage
- sceau falsifié (Guilde des Alchimistes)
- vêtements

Ducats: 85
Charge: 15 Kg
Mod:0

Train de vie : Médiocre

-------------------------------------------------------------------------------------
PORTRAIT

Arrow L'évasion

La créature avait fuit le matin même les cuves du laboratoire...

Dès le début, elle avait pris conscience d'être différente de ses congénères. D'une part, ce clone s'était rendu compte qu'il était capable de vocalises, et d'imiter les bruits que faisaient ses concepteurs. De plus il avait petit à petit pris conscience du sens de la grande majorité de ces sons...

D'autre part, il se rendit compte qu'il était le seul à agir de son plein gré. Toutes les autres copies se contentaient d'obéir aux ordres ui leur étaient données, notamment à l'aide de signaux chimiques, rappelant les phéromones utilisées par les insectes.

Très vite, il eut accès à certaines informations, en furetant dans le laboratoire. Il acquis rapidement la capacité de sortir de sa cellule, puisqu'aucun clone n'était censé avoir la volonté de le faire...

Il put glaner de nombreuses informationsorales, puis parvint rapidement à déchiffrer les codes inscrits sur de nombreuses feuilles de papier rangées soigneusement dans des coffres hermétiques.

Ces codes, que l'on nomme couramment l'écriture lui apprirent que sa série n'avait pour but que de servir d'adversaire à la dernière création monstrueuse des alchimistes. Elle devait réussir à tous les exterminer afin de prouver son efficacité.

Afin de lui rendre la tâche plus ardue, cette série était dôtée de lâmes gréffées sur les phalanges des doigts de leur main droite. De nombreuses plaques de métal étaient implantées de-ci de-là tout au long de leur corps...

Au cours des quelques semaines de son apprentissage, le clone comprit qu'il ne devait pas divulguer sa différence.

Puis vint une nouvelle directive. Seuls les clones de taille supérieure ou égale à 1,80m serviraient aux tests. Les autres seraient réévalués pour les utiliser à d'autres fins...

Le sort du clone U7670548 dévia de son objectif premier : il mesurait 1,79m 3/4. Il fut donc de retour dans les cuves de gestation afin de passer quelques tests bioénergétiques...

La cuve consistait en un cylindre de verre rempli d'un liquide mutagène de composition standard. De nombreux tuyeaux entraient et sortaient du cylindre. D'autres étaient reliés directement à la peau du clone.

Lentement, le clone le clone arma son bras : il plia le coude, tout en portant le bras en arrière, le griffes de métal pointées vers la cuve. Puis, d'un coup sec, il projeta sa main vers l'avant. La cuve se brisa en morceux, le liquide s'abatitde façon torentielle dans la pièce, aveuglant temporairement les deux génomanciens présents dans la pièce, et les déséquilibrants.

Le clone mit à profits ce temps pour se débarasser des tuyeaux qui sortaient de son corps, à l'aide de sa main gauche. Puis il bondit sur ses geoliers et les élimina un par un. Le deuxième eut juste le temps de saisir une lame afin de tenter de se défendre. Sa dernière vision fut de saisir cette dernière.


Arrow La fuite

La sortie du laboratoire se fit en un temps record, le clone ayant eut tout le temps nécessaire pour étudier les plans du laboratoire où il était enfermé.

Pour sortir de la cité, le chemin fut plus laborieux. Il dut se recouvrir d'une vieille étoffe de tissu dérobée au cours de ses déambulations, et se cacher des nombreuses patrouilles lancées à sa recherche...

Au terme de deux longues heures, il parvint à retrouver la bouche d'égout menant à la sortie qu'il avait repérée et à y s'engoufrer.

Tant bien que mal, il parcourut le chemin le plus rapidement possible. Son quart de centimètre en moins ne l'empêchait pas de devoir avancer plié en deux, les standards en terme de taille, devaitent être de l'ordre du 1,60m lors de la construction des fondations de la cité...

Au bout de 4 ou 5 kilomètres, il se retrouva face au premier quarrefour le menant vers le périple qui lui permettrait peut-être d'atteindre la liberté.

Il avait souvent, lors de ces nombreuses heures passées à ne rien faire, pour permettre au corps de se ressourcer, envisagé le concept de liberté.
Ne pas se soucier de ce que l'on attend de soi, pouvoir penser librement, se ballader où l'on veut... Rien que l'idée de toucher ce rêve valait tous les riques encourus. L'idée qu'il perdrait surement la vie lors de sa tentative d'évasion était omniprésente, mais n'était pas un poids pour ce personnage en pleine construction de sa propre personalité.

Le chemin à prendre était celui de gauche, et c'est en gardant un rythme soutenu que sa route bifurqua dans cette direction. Toutefois, au terme de quelques mètres, il il se trouva face à un spectale quelque peu macabre...

Une demi-douzaine de squelettes s'entassaient au sol. Quelques thorax se retrouvaient à quelques mètres du reste de leurs corps. A la forme de leurs armures, le clone reconnut l'origine des malchanceux. Il s'agissait de quelques griffons, venus vraisemblablement troubler la relative quiétude de la cité de Thében.

De leurs vêtements ne subsistaient que quelques morceaux de tuniques en cuir, la plupart balafrées. Le clone aperçut un objet brillant, qui se trouvait être une médaille constituée d'un métal oxydé.


Une fois le métal éssuyé, il était possible d'y lire le nom de l'officier griffon : Kéristes. C'est un nom qui sonnait bien, et c'est ainsi que le clone U7670548 devint l'individu Kéristes, nom qui lui permettrait peut-être de passer inaperçu, aux yeux des autres peuples qu'il devrait finalement cotoyer.

Une fois encore, c'était un détail abstrait qui coïncidait avec cette idée... Pourrait-il se faire intégrer quelque part ? Pourrait-il vivre en communauté avec d'autres personnes ?

C'est alors qu'un bruit retentit au loin... En se concentrant, il devint évident que ses poursuivants avaient deviné la destination de l'individu. L'heure n'était pas à la réflexion, mais à l'action. Il faudrait peu de temps aux alchimistes pour deviner le point d'arrivée de cet égout. En effet, seuls deux chemins devaient s'offrir à lui. L'un débouchait sur une vaste plaine désertique, mais offrant quelques rochers à l'abri des regards. C'est la sortie où les alchimistes l'attendrait vraisemblablement, maintenant qu'ils savaient qu'il se trouvait dans ce tunnel...

Toutefois, la deuxième sortie était celle d'une source, devenue une petite rivière souterraine, qui rejoindrait un deuxième affluant pour terminer sur une gigantesque chute d'eau. Kéristes avait d'emblée rejeté cette solution, car ses chances de survie seraient extrêmement limitées...


Cependant, suite à ces évenements, Kéristes ne pouvait se permettre de se perdre en conjectures. Il repartit donc, en accélérant, vers le prochain embranchement. Dix minutes plus tard, il courait, et commençait à apercevoir la bifurcation qu'il devrait emprunter. Il percevait aussi nettement la présence de ses poursuivants, non loin derrière lui. Ce n'est pas tant le bruit, mais surtout la présence de phéromones caractéristiques qui lui apprirent la nature de ces derniers : des tigres de Dirz...

La bifurcation offrait le spectacle de deux tunnels se croisant. La différence entre les deux tenait de par la différence des murs (construits pour les égoûts, de roche brute pour le cours d'eau) et de par la présence d'un petit cours d'eau. Ce dernier était très mince, et Kéristes eût l'impression de s'être trompé de chemin. De toute façon, cela faisait longtemps qu'il avait dépassé le point de non-retour aussi s'engagea-t-il dans l'eau. Il courait sur le bord du cours d'eau, qui lui arrivait alors au tibia. En effet, lors de ses escapades, il avait lu le récit enjoué d'un omnimancien qui racontait l'histoire de trois pauvres humains qui avaient choisis de passer au milieu d'une rivière afin de tromper les tigres et leur odorat. Ce subterfuge n'avait que ralentir leur course, et les tigres avaient pu ainsi effectuer leur carnage bien plus tôt. Ils pouvaient détecter les moindres fragments d'odeur et de phéromones présent dans l'air et, à moins de vent relativement violents, remontaient facilement à leur origine...

Depuis qu'il était arrivé au cours d'eau, Kéristes avait déjà dépassé trois confluents, ce qui faisait que l'eau lui arrivait maintenant à mi-cuisse.

C'est alors qu'une image attira son oeil. Sur un mur de la grotte, il distinguait une sculpture assez titanesque, qui représentait une créature également cauchemardesque. Cette statue avait la forme d'un crapaud géant, hérissé de cornes et autres pointes osseuses tout le long de son corps. La gueule de l'animal représenté était pourvue de nombreuses dents aiguisées. Les flans de l'animal étaient également tapissés de pointes qui se dressait légèrement à chaque respiration, et laissaient à penser qu'ils seraient capables de se dresser entièrement au bon vouloir de l'animal. Ce dernier fit un pas dans la direction de kéristes. En s'éloignant de la raoche, sa peau changea peu à peu de couleur, pour s'adapter aux nouvelles perceptions de l'environnement, tel un caméléon. Ce système de camouflage était assez efficace, vu que le clone s'était fait berner par l'illusion.

Pourquoi la créature ne l'avait pas englouti d'un coup, Kéristes supposa que son absence d'appréhension, mais aussi de toute pensée belliqueuse en était la cause. Ce ne fut pas le cas des tigres de Dirz, sur qui la créature se jetta dès leur arrivée. Kéristes, qui avait vu sa dernière heure arriver ne demandit pas son reste, et s'engagea plus activement encore vers la sortie. Il entendit les tigres êtres déchiquetés un à un. Parmi les bruits de la cascade qui se rapprochait, il constata également que la créature s'était mis à table, de par les bruits de déglution, de mastication et d'os brisés.

Kéristès n'avait plus besoin d'avancer, et se laissait entraîner par le courant, qui devint de plus en plus fort. A la fin, le clone devait lutter pour pouvoir maintenir sa tête hors de l'eau. Il entendit alors le bruit assourdissant de la chute d'eau et ne purt s'empêcher de regarder vers le bas. Sa chute fut longue, très longue. La hauteur du dénivelé lui était indéfinissable.


Arrow Le chemin de la liberté

Lorsqu'il rouvrit les yeux, il était transbahuté dans tous les sens, le souvenir d'une énorme claque reçue sur l'ensemble du corps lui était encore présent. Dans l'instant, le plus important était de respirer. Le clone lutta donc pour obtenir quelques goulées d'air de-ci de-là...

Rapidement, tout devint obscur. Il devait donc être arrivée à la partie souterrainne du chemin. En effet, la rivière devenait souterrainne, au creux d'une chaîne de montagnes, celle surplombée par le mont Tethnir. Tout se jouerait sur un coup de chance : y aurait-il toujours une partie émergée, ou les parties immergées seraient-elles suffisament rapide pour lui permettre de rester en vie ? Le temps du voyage serait-il long ? Plus il serait court, moins le clone avait de chances de mourir par hypothermie...

Au bout de longues heures, où Kéristes dut mobiliser toute son énergie pour se maintenir à la surface, malgré les violents remous de la rivière, une faible lueur apparut au fond du tunnel. C'était la septième que le clone distinguait, aussi pensa-t-il, en premier lieu, à une énnième vision de son esprit. Cependant, cette lueur grandit de plus en plus, jusqu'à éclairer toute la paroi...

Erinté, il ne put distinguer l'émerveillement que lui aurait procuré, en temps normal, la vision de cette dernière... De nombreux cristaux reflétaient la lumière sur les parois de la grotte, décomposant la lumière en de nombreux faisceaux différents. Ainsi s'étalait un véritable ballet de couleurs chatoyantes pour l'oeil.

Le soleil se couchait quand Kéristes atteint la sortie de la grotte. Il atteint difficilement le rivage à la nage et rampa quelques mètres sur le sable fin, où il s'écroula innanimé...

Le soleil était haut dans le ciel quand il se réveilla... Le clone se leva sur ses jambes. Il aurait bien eut besoin d'un apport équilibré en glucides, lipides et protides, mais dans un environnement pareil, mieux valait se contenter d'être vivant et d'avoir faim...

Il commença à marcher sur la rive, à l'abri des regards grâce aux dunes de sable qui s'étendaient à perte de vue... De l'autre côté, la mer Ephren s'étendait à perte de vue... Le paysage était monotone et le clone ressentit quelques secondes un sentiment d'inutilité. Toutefois, un tel sentiment n'avait pas sa place dans ce paysage de liberté et de danger.

Pour Kéristes, il fallait impérativement s'éloigner des contrées du syharhalna. Au bout de quelques mètres, il trouva ce qu'il cherchait : un morceau de corail creux et séché. Une fois décortiqué, il pourrait lui servir à aspirer l'air. Après quelques heures de recherches fructueuses, il avait réuni et assemblé le matériel nécessaire à son évasion. Deux morceaux de troncs d'arbre échoués feraient offices de floteurs et lui permttraient de dériver à la nuit tombée, en limitant le contact avec l'eau, froide. Le morceau de corail lui permettrait de respirer, quand il serait complètement immergé, aux abords de villes et cités telle Tarsith, devant lesquelles son périple l'approcherait.

Pendant plusieurs jours, le quotidien du clonje fut le même, il se laissait dériver à la tombée de la nuit jusqu'à l'aube. Dès l'aurore, il se lançait à la recherche d'une proie qui lui permettrait de survivre... Puis après s'être repus, il s'enterrait aux trois quarts dans le sable de la plage (où les écoulements seraient plus rares). Puis dès que la nuit tombait, le cycle recommençait...

De nombreux jours plus tard, alors que le clone était immergé, les deux flotteurs furet retirés de l'eau. Un violent coup s'abbatu sur Kéristes, tandis qu'il tentait de s'échapper.

Lorsqu'il se réveilla, il se trouvait dans une cage, à bord d'un navire. Il était entouré de griffons, qu'il reconnut au premier coup d'oeil, d'après les dessins qu'il avait déjà vu des armures akkylanniennes. Les soldats à bord baragouinaient des phrases bizarres, ponctuées de regards lourds en direction du clone, qui explicitaient clairement leurs propos.

En y réfléchissant, le clone n'avait aucune chance de survie. Aucun moyen n'était utilisable pour leur faire comprendre qu'il ne leur voulait aucun mal. Le proverbe ne dit-il pas ''l'ennemi de mon ennemi est mon ami'' ? Cependant, si chaque ennemi pouvait s'en tirer en prétendant être son ami, aucune solution ne pourrait se présenter à personne...

Il était logique qu'il y reste... Maintenant, il était logique qu'il soit ''encouragé'' à réveler ce qu'il savait... Ce qui ne présageait rien de bon. Kéristes avait plus qu'assez enduré les sévices des génomanciens, et cela l'ennuyait d'endurer ceux des griffons. D'autant que ces derniers ne comprendraient pas grand chose à son baratin.

Au fil des heures, il devint évident que les soldats savaient qu'ils ne tireraient rien d'un clone... Toutefois, un schisme était présent sur le navire. Il semblait qu'une partie de l'équipage aimerait le torturer juste pour se venger de ce qu'ils avaient vu ou subit... L'autre partie voulait le garder intact, pour une quelconque raison. Ainsi, même dans le camp de la lumière, certains soldats utilisaient tout de même des méthodes douteuses, tels maltraîter l'ennemi juste pour soulager sa propre douleur... Toutefois, il en était sûrement différemment avec les officiers, mais la troupaille devait se laissait emporter. Une telle barbarie n'aurait pas sa place parmi la lumière, mais pouvait se comprendre, si les troupes avaient eut vent des actes des alchimistes...

Le temps se couvrait, fait rare au large du désert du syharhalna. En début de soirée, la mer était houleuse, les vagues se fracassaient sur la coque du bâtiment. A la nuit tombée, les lames successives nettoyaient le pont... Toute la nuit, les marins durent s'escrimer à maintenir le navire.
Harassés, ils ne virent pas les rochers sur lesquels ils se fracassèrent...

Arrow L'accueil

''Tou allé bien ?''
Le son de cette voix réveilla Kéristes. Son interlocuteur était un individu vert de taille assez grande (environ 1,80m). Sa morphologie surprenait toutefois. Son corps, sa tête et ses membres supérieurs correspondaient à un individu d'une taille équivalente au mètre et demi. Mais les membres inférieurs de la créature étaient allongés, telles des cuisses de grnouille, lui donnant cette taille surprenante. Kéristes connaissait cette éspèce, dont certains membres avaient séjournés, de nombreux siècles auparavant, dans les geoles des alchimistes, pour former une nouvelle lignée, qui devinrent les fameux orques.

Plus tard, le gobelin lui apprit qu'il était un mutant ''naturel'' parmi son espèce... Les gènes gobelins étaient assez volages, et certains n'hésitaient pas à se modifier, créant parfois des mutations extravagantes pour cette éspèce. Il se présenta comme un marchand de la cité de Cadwallon, nommé Merugrin. Sa famille travaillait dans l'agriculture, et lui se contentait généralement de revendre ses marchandises au marché du Trophée... Cette fois, il s'était déplacé loin au sud du royaume d'Alahan, pour une affaire qui devait lui rapporter beaucoup de ducats...

C'est sur le chemin du retour, en longeant les côtes de l'akkylanie, qu'il apperçut les débris d'un navire qui étaient échoués sur le sable. D'un naturel curieux, comme tous ceux de son espèce, il s'était approché, dans l'espoir de rajouter une petite prime à son voyage. La récolte avait été plutôt décevante, excepté le corps d'un clone de Dirz, gisant sur la plage. Il l'avait recueilli, éspérant le revendre s'il ne se réveillait pas. Dans le cas contraire, il pourrait le ramener à Cadwallon, en échange de la protection de ce dernier. Les griffes qui dépassaient de sa main droite avaient l'air puissantes, et pourraient décourager bon nombre de petites frappes...

Le clone se rétablit vite... En trois jours, il était capable de marcher, d'assister Mérugrin dans l'attelage de la cariole ainsi que de nombreuses autres tâches quotidiennes... Sa main droite était plus une gêne qu'un atout dans beaucoup de ces dernières, aussi prit-il l'habitude de ne l'utiliser que pour des activités plus adaptées, telles que débiter le bois, mais surtout, pour la chasse...

Le soir du quatrième jour, alors qu'ils allaient quitter l'Akkylannie, ils furent témoins d'un spectacle plus ou moins lugubre... Les citoyens du petit village où ils venaient d'entrer étaient regroupés autour de soldats de l'inquisition. Au centre de ces personnages se dressait un énorme bûcher. Quelques minutes plus tard, Mérugrin revint avec des informations... Une famille du village avait été accusé d'hérésie envers Mérin. Leur fille unique avait attisé la convoitise d'un grand inquisiteur quelconque et l'avait forcé incidieusement à la posséder. Une enquête avait été effectuée afin de déterminer les moyens qu'elle avait utilisés pour ammener le représentant de la lumière à la posséder.

En fait, l'inquisiteur avait violé la petite de sept ans, et les cardinaux couvrait le délis en faisant disparaître les victimes... Une situation banale, en Akkylannie. Le gobelin allait s'en aller sans demander son reste, quand une main gauche blafarde, provenant d'un individu, de toute évidence manchot, et entièrement dissimulé sous divers bouts de tissus sombres, l'en empêcha. Kéristes tenait à être présent jusqu'au bout. Il vit ainsi les sombres prêtres-guerriers, vétus tout de blanc pour masquer leur infâmie, conduire les innocents vers l'échaffaud, et les lier au pilliers de bois qui les retiendraient le temps de leur incinération.

Les visages et le corps des victimes reflétaient les sévices qu'ils avaient subis. Leurs robes rouge-sang étaient parsemées de tâches blanches... Ou était-ce l'inverse... Les chairs étaient balafrées, brûlées, les visages défigurés... Dernier petit détail macabre, l'oeil de la petite pendait sur sa joue, relié au globe par les quelques nerfs qui restaient... Le temps était relativement beau ces derniers jours. Pourtant, le bois était humide, le calvaire de la famille fut immense...

Ils s'éclipsèrent bien avant la fin. La naïveté de Kéristes prit fin. Ainsi les envoyés de la lumière n'était pas différents de ceux des ténèbres, peut-être pires même... Les scorpions tentaient de créer les créatures cauchemardesques les plus efficaces et les plus effroyables qui soient... Mais ils ne prennaient aucun plaisir à regarder l'agonie d'individus innocents... Tout juste en tiraient-ils quelques informations... Le gobelin fut surpris de voir la surprise dans les yeux de du clone, lors du feu. Il faillit le railler en lui disant que le monde d'Aarklash n'était pas blanc, loin de là... Toutefois, le regard qui croisa le sien l'incita à garder sa remarque pour lui. Le clone s'en rendait bien compte seul, et lui gardait la vie sauve.

Le reste du trajet vers Cadwallon fut long et monotone... Mérugrin mit à profit ce temps pour apprendre au clone à parler, lire et écrire (de la main gauche, évidemment) le Cadwë (tout au moins les rudiments). Son élève était suffisamment éveillé pour réussir à emmagasiner toutes ces données...

Arrivés à Cadwallon, il travailla dans un premier temps à la ferme, mais rapidement, il fut transféré au magasin, jouant le rôle de garde du corps manchot... Il apprit ainsi à dissimuler son bras et à le faire passer pour un membre amputé... Il portait de nombreuses frusques sombres, par-dessus lesquels la présence d'une tunique noire, à large capuche, dissimulait la moindre parcelle de peau. Seuls ses yeux verts flamboyants trahissaient son origine.

Il tissa des liens profonds avec Mérugrin au fil des années. Ce dernier utilisa une partie de l'argent qu'il avait gagné au cours de son voyage pour le mettre en relation avec la guilde des forgerons, qui réparèrent les différentes parties abîmées de ses plaques de métal intégrées, ainsi que de ses griffes... Il eut de plus des relations plus approfondies avec la guilde des alchimistes, qui l'aidèrent à réguler ses fonctions hormonales, et à maîtriser correctement les différentes options que lui apportait son corps bionique... Il aurait souhaité remplacer ses griffes par des griffes rétractiles, mais l'opération eut été bien trop chère. Il avait alors demandé de les supprimer, mais Mérugrin s'y était opposé, arguant que Kéristes avait toujours vécu avec, et que leur absence l'handicaperait. De plus, il avait besoin de ces dernières... Seul un client les avait aperçus. Mécontent de ses achats, il avait tenté de tirer sur le gobelin aux pattes de sauterelles. Les griffes de Kéristes fut la dernière chose qu'il vit, avant que ces dernières ne transpercent ses globes occulaires, pour briser ensuite les orbites du crâne du malheureux, avant finalement de venir déchire les différentes aires sensitivo-motrices du cerveau de l'infortuné.


Arrow La relique mystérieuse

Quelques jours auparavent, alors qu'il revenait d'une de ses longues balades nocturnes, Kéristes aperçut de la lumière dans le salon de la maison. Pourtant, tout était éteint lorsqu'il était parti. Se préparant au pire, il s'approcha de la demeure.

A l'intérieur, un groupe de trois silhouettes demandait à Merugrin où se trouvait le clone qu'il abritait chez lui. En fait, seul l'individu au centre parlait, en syhar. Les deux créatures à côté de lui n'étaient plus que des bouts d'os mus par une quelconque magie, tout droit venue des limbes d'Achéron.

Toute trace d'émotion disparut du corps et de l'esprit du clone, redevenu une machine à tuer. Sans bruit, il entra par la porte (entrouverte également), puis bondit sur le premier squelette. Sa tête vola droit vers le deuxième, qui ne tarda pas à connaître le même sort.

Le scorpion se retourna lentement une épée à la main. Celle-ci se terminait par une lame qui avait la capcité de pivoter, une fois la lame enfoncée dans les chairs, afin d'accroître les dégâts... Un rictus se dessina sur les lèvres de l'individu. Ce début de sourire se transforma en rictus de douleur lorsqu'il bascula en avant, les talons d'Achille tranchés par le tanto de Merugrin, cadeau d'un lointain cousin de l'île de Zoukhoï.

Le cri qu'il poussa mourut instantannément dans sa gorge, transpercée de trois griffes de métal (les deux autres s'étant fichées de chaque côté des joues).

''_Pourquoi l'avoir tué ? se demanda Mérugrin
_Il faisait trop de bruit, lui répondit Kéristes
_Il aurait pu nous révéler bien d'autres choses, s'indigna le gobelin
_Certainement pas, se contenta de dire le clone''

Mérugrin le regarda droit dans les yeux, et vit qu'il disait juste. Il lui expliqua que le scorpion avait cherché en vain une relique, dans toute la maison, et n'avait cessé de demander à trouver le clone U7670548.

Pas de doute, on en avait après lui. Ensuite, l'envoyé des alchimistes lui avait demandé où se trouvait la relique qu'avait dérobé l'évadé. C'est ainsi que Merugrin avait su qu'il allait mourir. Heureusement, l'intervention de Kéristes lui avait permis de changer cette fatalité...

Après ce désagréable évenement, le clone avait décidé de déménager afin d'éviter des ennuis à son ami. Il n'appris rien aupèrs des personnes qu'il connaissait, ni auprès des quelques contacts qu'il avait au sein de la ville franche. En discutant avec le gobelin, il s'accordèrent sur le fait que, pour pouvoir obtenir des informations sur cette relique, et le pourquoi la vie de Kéristes était en danger, le métier le plus approprié pour ce dernier serait celui de Franc Ligueur. De plus, les liens qu'il pourrait se créer lors des différentes missions qui lui seraient confiées lui permettrient d'avoir quelques personnes sur qui compter pour régler cette affaire.

_________________
Attitude Dominante: Subtilité
Main droite: Griffes en métal (Dom +3, Type: T, Allonge 1, Diss -3) Main gauche: Poings (Dom -2)
Protection: Plaques de métal intégrées (Pro 2, Mod -1) Etat: Indemne
A Cadwallon, tout se paie. La difficulté est de ne le faire qu'en ducats...

Dernière édition par Kéristes le Jeu 09 Aoû 2007, 12:14; édité 41 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Cadwallon
Administrateur


Inscrit le: 02 Nov 2006
Messages: 357

MessagePosté le: Jeu 26 Juil 2007, 06:59    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

Si c'est ton nom qui te pose un probleme, je te rappelle que tu es un clone et que donc tu va avori droit a un matricule. Que pense tu de AIR 2 DE 2 ? Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Sylak
Frans liqueur


Inscrit le: 24 Jan 2007
Messages: 47

MessagePosté le: Ven 27 Juil 2007, 11:54    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

Pas mal ce petit perso, mais je crois qu'il te manque un signe particulier Smile .

Sinon pour tes griffes tu pourrai les garder mais devoir les dissimulées, sous une cape ou faire passer ta main pour un membre invalide (comme dans Pale Rider avec Clint Eastwood Evil or Very Mad ).
Du coup un signe particulier comme Ambidextre peut s'averer utile pour donner le change...

_________________
Attitude dominante: Oppotunisme
Main gauche: Poings (Dom -2) Main droite: Masse (DOM:+3, Type:P, Allonge:5, Diss:-1)
Armure: Cuir (Prot:2 Mod:0) Etat: Indemne

Quoi? Un Wolfen? Ou ça?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Kéristes
Franc ligueur


Inscrit le: 23 Juil 2007
Messages: 108
Localisation: Angers

MessagePosté le: Dim 29 Juil 2007, 17:46    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

Voilà, j'ai presque finit mon perso...
J'ai essayé d'adapter les paramètres pour l'armure incorporée ainsi que pour les griffes...
Qu'en pensez-vous ? Le perso est-il équilibré ?
Il ne me reste plus qu'à finir le bg... ( Shocked )

_________________
Attitude Dominante: Subtilité
Main droite: Griffes en métal (Dom +3, Type: T, Allonge 1, Diss -3) Main gauche: Poings (Dom -2)
Protection: Plaques de métal intégrées (Pro 2, Mod -1) Etat: Indemne
A Cadwallon, tout se paie. La difficulté est de ne le faire qu'en ducats...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Kéristes
Franc ligueur


Inscrit le: 23 Juil 2007
Messages: 108
Localisation: Angers

MessagePosté le: Mar 31 Juil 2007, 01:17    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

Voilà, j'ai enfin fini le bg...

Yatil des erreurs ??? (parce qu'à 2 heures, j'étais moins frais...)

Sinon je dois finir de régler ce problème d'armure intégrée/griffes... Peut-on m'aider ? (si mon perso pouvait être fini aujourd'hui pour que grenouille puisse commencer son/notre aventure...)

Cad' me proposait de prendre le signe particulier artéfact, qui correspond bien au bg du perso... Pour cela, il me faut annuler momentanément le signe particulier mutagène (en disant par exemple qu'il y a un dérèglement des fonctions du clone, à régler en collaboration avec la guilde des alchimistes...)

Dans ce cas, je pourrais modifier les limitations de l'armure... (Mod -2)
Qu'en est-il ? Que pensez-vous de leurs caractéristiques ?

Merci à tous de votre patience (le bg est très/trop? long...) et de votre aide Mr. Green

_________________
Attitude Dominante: Subtilité
Main droite: Griffes en métal (Dom +3, Type: T, Allonge 1, Diss -3) Main gauche: Poings (Dom -2)
Protection: Plaques de métal intégrées (Pro 2, Mod -1) Etat: Indemne
A Cadwallon, tout se paie. La difficulté est de ne le faire qu'en ducats...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Sylak
Frans liqueur


Inscrit le: 24 Jan 2007
Messages: 47

MessagePosté le: Mar 31 Juil 2007, 07:55    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

Le backgroud est très bien, pour ce qui est des carac de l'armure et des griffes c'est à voir avec ton MJ.

Perso je pense qu'Artefact n'est pas adapté puisque effectivement tu es recherché (Obligation) mais tu n'as pas l'objet en question donc aucun avantage, juste des defauts...

PS: Content que mon idée d'Ambidextrie t'ai plu.

_________________
Attitude dominante: Oppotunisme
Main gauche: Poings (Dom -2) Main droite: Masse (DOM:+3, Type:P, Allonge:5, Diss:-1)
Armure: Cuir (Prot:2 Mod:0) Etat: Indemne

Quoi? Un Wolfen? Ou ça?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Grenouille
Meneur

Inscrit le: 20 Juin 2007
Messages: 59
Localisation: Kraken. Les Quais

MessagePosté le: Mar 31 Juil 2007, 12:17    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

Salut,

Vis à vis des lames intégrées aucun soucis, mais il faudra etre habile si tu croises la milice Smile

Par contre ton armure est trop importante pour moi, il faudrait la mettre à 2 max en Pro.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Kéristes
Franc ligueur


Inscrit le: 23 Juil 2007
Messages: 108
Localisation: Angers

MessagePosté le: Dim 02 Sep 2007, 22:04    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

Salut,

J'en avais marre d'être sans avatar, donc j'en ai pris un au hasard, en attendant de pouvoir dessiner celui qui correspond à mon personnage...

Donc voilà le clone U7670548 lors de sa fuite du laboratoire...

A Cadwallon, il aura pu perdre son masque (bg oblige : s'il avait eut un masque, Elyaste serait déjà mort d'une attaque...), et s'être fait retouché quelque peu ses griffes (pour aller plus dans le sens des clones centurus...)

Et bientôt (mais pas tout de suite Wink), je mettrais le bon avatar...

_________________
Attitude Dominante: Subtilité
Main droite: Griffes en métal (Dom +3, Type: T, Allonge 1, Diss -3) Main gauche: Poings (Dom -2)
Protection: Plaques de métal intégrées (Pro 2, Mod -1) Etat: Indemne
A Cadwallon, tout se paie. La difficulté est de ne le faire qu'en ducats...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
terib.nunu
Franc ligueur

Inscrit le: 17 Mai 2007
Messages: 6

MessagePosté le: Jeu 06 Sep 2007, 16:36    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

http://escale.kokkei.free.fr/index.php?mod=articles&ac=commentaires&id=24

bien pour t'aider je dirais qu'il te faut utiliser le tableau de tuning et de voir avec ton mj[/quote]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
princelee1019
Franc ligueur

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 07 Fév 2013, 11:53    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

Il avait souvent, lors de ces nombreuses heures passées à ne rien faire, pour permettre au corps de se ressourcer, envisagé le concept de liberté.
Ne pas se soucier de ce que l'on attend de soi, pouvoir penser librement, se ballader où l'on veut... Rien que l'idée de toucher ce rêve valait tous les riques encourus. L'idée qu'il perdrait surement la vie lors de sa tentative d'évasion était omniprésente, mais n'était pas un poids pour ce personnage en pleine construction de sa propre personalité.

_________________
oddarena oddarena
ads from food industry ads from food industry
dangerous dogs in world dangerous dogs in world
weirdest and wackiest contact lenses weirdest and wackiest contact lenses
paper sculpturing artwork origami paper paper sculpturing artwork origami paper
creative furniture design creative furniture design
unusual and creative beds unusual and creative beds
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Montrer les messages depuis:   Trier par:   
Page 1 sur 1 [10 messages]  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Marquer le sujet comme non lu :: Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
 Index du Forum » Aux portes de la ville » Le Hall des francs ligueurs
Sauter vers:  

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Version française de Categories Hierarchy © GGWeb-FR
Cadwallon et Wolfen sont des marques déposées RACKHAM. Copyright 1996-2007 RACKHAM, tous droits réservés.
Toutes les illustrations, photographies, figurines et noms de figurines sont des créations exclusives appartenant à Rackham.
[ Temps: 0.2640s ][ Requêtes: 14 (0.0210s) ][ Débogage actif ]