Cadwallon, la cité franche Index du Forum Cadwallon, la cité franche
Bienvenue dans le jeu de rôle en ligne du joyau de Lanever !
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La date/heure actuelle est Jeu 14 Nov 2019, 02:00
Toutes les heures sont au format UTC + 1 (DST en action)
 Index du Forum » La Ville Haute » Den Azhir » Le Coeur
[La voie oubliée - Jules] Une cachoterie parmi tant d'autres
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Marquer le sujet comme non lu :: Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Page 2 sur 2 [24 messages]   Aller à la page: Précédente 1, 2
Auteur Message
Bèla de Brisis
Franc ligueur


Inscrit le: 10 Nov 2006
Messages: 67

MessagePosté le: Sam 20 Jan 2007, 02:16    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

"hmm j'aime ta manière de penser, mais il y a une autre faille: disparaitre, dans cadwallon si quelqu'un se donne les moyen de nous retrouver, il nous retrouvera ... petit sourire surtout si Mineroa parle a quelqu'un pendant qu'on se cache. Plus serieusement, ce genre de plan ne marche que sur un type de personne, quelqu'un de malhonête a la base. Pourquoi ? Et bien parcequ'il veut quelque chose en echange de rien, on s'enrichit sur son avidité en fait et après ...ben il suffit de rendre l'affaire assez humiliante pour qu'il ait simplement trop honte que pour ordonner des represailles sous peine de devoir expliquer l'affaire.

Tenant compte du fait qu'on a une affaire en cours ... je proposerait un truc lucratif mais relativement bref dans le temps, la maison risque de prendre un temps considerable"

En faisant quelques tours dans la pièce

"Voici une autre idée, on ecume quelques auberges pour trouver un aubergiste un peu finaud sur les bords (laissez tomber la louve je vous entend penser), un de nous arrive et s'installe, reste la pendant quelques heures. Un peu plus tard un autre de nous arrive déguisé en gentilhomme un peu sur le retour avec un objet ça peut être une trompette, un chien, peu importe en fait. Il commande un verre l'air joyeux, car la fin de ses problèmes est proche il va demander un près chez les orfèvres, il a soi-disant un excellent contact, qui va lui permettre de sortir un peu de ses ennuis financier avec entre autres les usuriers. Il commande un verre et demande poliment a l'aubergiste s'il ne veut pas lui garder sa trompette/son chien/autre objet en attendant son retour.
Ensuite le premier à l'interieur fesant mine de s'interesser demande s'il peut jetter un coup d'oeil sur le violon, pretendant être un amateur en la matière. Il l'examine pendant un moment avant de s'exclamer surpris ("mon dieu mais c'est un authentique trompette gobbovarius! Il n'y en a que 5 au monde, ça doit valoir une fortune"). A ce moment l'aubergiste sera plus que certainement piqué et posera des questions sur le sujet fesant mine bien entendu de juste vouloir entretenir la conversation. On lui lache des info's comme quoi l'objet doit avoir une valeur en ducat assez importante ("5.000 ducats au moins mon bon monsieur et je vous parle pas de ce qu'un collectioneur serait prèt a donner"). Après un moment, le complice reviens la mine deconfite. Il y a eu un malentendu administratif et son près lui a été refusé, pour lui c'est la ruine, il ne luis reste plus rien, sauf sa vieille trompette, il se demande même comment il passera la nuit. Maintenant l'aubergiste doit tout doucement avoir un plan qui germe dans sa tête, on peut être sur qu'il va lui proposer de racheter sa trompette à un prix dérisoire. Le complice fait semblant d'ignorer la vrai valeur de l'objet mais d'y être quand même très attaché, question de pousser l'aubergiste a lui en filer un bon prix. A 500 ducats l'aubergiste sera encore persuadé faire une affaire en or. Après quoi on lui vend et on se casse avec la monnaie sonnante et trebuchante.

Le plus beau dans cette histoire c'est que l'aubergiste malhonnête se piège lui même avec sa propre avarice.

Bon c'est un coup relativement classique mais c'est dans les vieux pots que ..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Factice
Franc ligueur


Inscrit le: 04 Déc 2006
Messages: 41

MessagePosté le: Sam 20 Jan 2007, 19:26    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

Effectivement j’ai déjà eu recours à ce genre de stratagème et ça marchait rudement bien.
On voit facilement que l’option proposée est beaucoup plus simple, rapide et moins dangereuse que la mienne. Bien sur on gagnera moins… Mais je pence que notre groupe ferait mieux de se tourner vers l’idée de Bèla.
Mais nous attendons encore la proposition de Skalix, peut être donnera t’il l’arnaque que tout le monde veut monter. Oui celle ou la personne déshériter de ces biens s’en va le cœur léger, sur d’avoir effectué la bonne affaire de la journée…
Pendant tout le temps ou Factice parla, il fixa ces petits yeux au regard espiègle sur Skarlix.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Mineroa
Franc ligueur


Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 136

MessagePosté le: Dim 21 Jan 2007, 12:30    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

"Factice, mon brave et petit compagnon, ce n'est pas que j'ai le sentiment de traîner des pieds avec vous, c'est autre chose de bien plus omplexe que je me garderai d'expliciter plus longuement. Cela risquerait d'être au-dessus de la portée de certains ou au contraire bien trop commun aux gens de mon espèce (signe de tête à Bèla).

Il y a tout de même une faille dans l'affaire de bèla, qui me semble somme toute la plus raisonnable et aussi la moins longue, donc la moins ennuyeuse ; car ce genre d'affaire m'indiffère, mais l'argent m'intéresse. Le problème, dans l'affaire de Bèla, c'est que nous sommes un noble quelque peu connu à Cadwallon, moi, deux gobelins, gens de peu de confiance pour certains, un Keltois, donc ni hmme d'affaire, ni spécialiste en trompette ou quoi que ce soit hors le pillage, et Bèla : les rôles sont restreints.

Pour que l'affaire tourne, je compte plutôt sur l'esprit des immigrants de No-Dan-Kar, à savoir toi, skarlix et surtout un aubergiste gobelin... ce n'est que mon avis mais sachez que je me refuse catégoriquement à participer à ce genre d'action s'il me faut me montrer."

Je regarde avec le plus grand sérieux mes compagnons, pour bien montrer qu'il ne s'agit pas de mauvaise volonté, mais d'intérêts différents et de risques à encourir

"A la rigueur, si bèla n'est pas trop connu à cadwallon, en dehors de son nom, qu'il put de toutes les façons changer, il peut jouer l'un ou l'autre rôle, l'expert comme le noble déshérité."

_________________
Attitude : SUBtilité Mod.: 0
Main droite : Rapière Main gauche : rien
Protection : rien Etat : Indemne
40 ducats dans sa bourse
L'ambition n'est un défaut que pour ceux qui n'en ont pas !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Bèla de Brisis
Franc ligueur


Inscrit le: 10 Nov 2006
Messages: 67

MessagePosté le: Mer 24 Jan 2007, 00:06    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

"Mais cher ami ne craigniez rien, avec une fausse moustache et un peu de grime je fais de vous Marcel l'Orfèvre et tout le monde n'y vera que du feux. Alons, un visage si expressif ...evidemment votre, euh, subtilité réthorique risque d'être trop gro...fine pour l'oreille si vulgaire d'un simple aubergiste."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Mineroa
Franc ligueur


Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 136

MessagePosté le: Mer 24 Jan 2007, 11:12    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

"Ah ! mais mon très cher taquineur Bèla, je n'en ferai RIEN, je vous cède ma place : ces affaires ne m'intéressent pas."

Ton sec, sans ambiguité... Il arrive krogan qu'on aille faire ce boulot avec les nochers Wink

_________________
Attitude : SUBtilité Mod.: 0
Main droite : Rapière Main gauche : rien
Protection : rien Etat : Indemne
40 ducats dans sa bourse
L'ambition n'est un défaut que pour ceux qui n'en ont pas !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Bèla de Brisis
Franc ligueur


Inscrit le: 10 Nov 2006
Messages: 67

MessagePosté le: Ven 26 Jan 2007, 17:16    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

(ton froid) "je vois ... bien et bien cher amis, il semble qu'on devra faire sans Mineroa pour reflouer les caisses de notre ligue dont notre survie depend. Je propose qu'on fasse cela à Trophée la population gobeline y etant assez bien representée je pense qu'on pourra facilement trouver un endroit approprié, pour le preparation il nous faut donc une trompette un kit de deguisement et des vêtements appropriés. Si aucun d'entre vous n'à cela sous la main ah et bien je pense que les competences particulières de Skarlix nous seront utiles.
Bien sans plus attendre messieurs je vous propose de nous mettre au travail afin de quitter au plus vite cette demeure où nous somme apparement plus les bienvenus. Vers Trophée messieurs, et vers la gloire !"

Sur ce Bela quitte la pièce sans demander son reste

_________________
Attitude Dominante : Subtilité
Main droite : -
Protection : Armure de cuir (pro 2/mod 0)
Etat : Indemne
30 ducats dans sa bourse.
Feuille de perso
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Jules
Meneur


Inscrit le: 25 Nov 2006
Messages: 169

MessagePosté le: Ven 26 Jan 2007, 21:12    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

Et voila ! C'était fini. Il avait failli goûter au luxe de la noblesse mais le voila en train de quitter ce paradis juste après l'avoir effleuré. "C'est injuste. De toute façon Rat c'est un connard c'est pour ça que je suis devenu mage et pas un débile de prêtre comme mon débile de frère. A chaque fois il te prête quelque chose, mais pas assez longtemps pour que tu ne t'en lasse alors toi tu essaye de voler Rat .Alors là Rat il a une bonne raison de te punir. C'est vraiement un sadique ce dieux... Mais... En fait... Les autres c'est des masochistes en fait ! Ah ! J'ai compris ! Je suis génial il faudrait que je fasse une livre ! Si je savais écrire... Faudra que je demande à ma grand-mère elle sait faire, enfin je crois..."

Plongé dans des pensées philosophiques profondes, Factice sortit du manoir à la traine derrière ses camarades. La descente des marches du péron fut exectutée d'un pas lourd ce qui provoquait un brutal mouvement de tête à chaque pas tandis que les bras restaient le long du corps, flasques.

Le soleil finissait sa trajectoire éliptique et passait d'une teinte jaune à faiblement rougeâtre. Et pourtant l'ambiance dans les rues qui ne désemplissaient pas montrait bien que l'après-midi n'était pas si avancée que celà. L'equinoxe d'hiver n'était pas si loin que celà se disait Mineroa. Si son frangin lui avaient appris quelque chose c'était bien ça. Aussi puissant que soit leur pouvoir, les dieux ne pouvaient pas contrôler le temps. Ce dernier ne dépendait que de lois immuables que les astromanciens étudiaient sans relâche dans le fiel de l'Automate.

Les quatres hommes marchaient tous sur une même ligne, leurs pas s'étaient harmonisés depuis bien longtemps tandis que leurs expirations commençaient tout juste à suivre le même processus. Ces bouffées d'air frais qu'ils soufflaient sous forme de fumée qui disparaissait plus ou moins vite en fonction de la taille de chacun. Certaines de ses respirations, outre le murmure particulier qu'elles émettaient, esquissaient des formes étranges. Skarlix pouvait presque aperçevoir les contours de certains visages parfois. Il lui semblait que ces formes, abstraites pour la pluspart, étaient une inépuisable source d'imagination.

Chacun était perdu dans ses pensées mais personne ne songait aux évenements de la veille ni d'aujourd'hui sauf Bèla. Lui marchait à l'extremité gauche de la brochette et il se rememorait les phases du plan qu'ils avaient mis au point. Il allaient d'abord devoir passer les tavenes de Tophée au crible. Elles étaient innombrables et c'est peut être en cela qu'il auraient une chance d'en trouver une bonne. De plus les gobelins seraient comme des poissons dans l'eau là-bas. Après il fallait trouver une trompette. Ca ne devait pas coûter bien cher une truc pareil. 5 ducats ? 10 ? Après il y allait y avoir le problème du déguisement mais bon chacun devait avoir au moins un habit de rechange chez lui. Au pire sa tante avait été tailleuse il y a quelques années de cela, qui sait ce qu'il pourrait dénicher dans son grenier. Ils avaient fui ensemble à Cadwallon mais leurs relations s'arrêtaient au simple lien de parenté. Cela faisait des années qu'il ne lui avait pas rendu visite et elle allait probablement essayer de le coincer comme d'habitude pour qu'il revienne plus souvent. Il détaistait se faire attraper de la sorte mais si le besoin s'en faisait ressentir il devrait y aller. Ensuite il y avait le scenario et la chance. "Au bon vouloir des dieux" comme les gens ont l'habitude de le dire...

L'astre solaire avait atteint sa teinte rouge flamboyante et avait aussi entamé sa chute parmi les maisons. Les francs ligueurs qu'il n'avaient pas prononcé un mot dans cette ambiance rêveuse atteignirent enfin la charmante maison de Mélanie, guidés par Bèla. L'un d'eux frappa à la porte et nos aventuriers attendirent un moment dans le froid avant de voir apparaître deux têtes dans l'encadrement de la porte. Les quatre yeux brillaient et décrivaient à la fois la force et l'innocence de la vie.

L'acceuil fut chaleureux mais même pour les optimistes l'appartement était un peu trop petit pour loger six personnes. La jovialité des deux tourteraux aida les rêveurs à sortir de leur monde et à s'ancrer au moins un peu dans ce monde ci avant que la bierre ne fut sortie. Une longue demi heure plus tard, alors que vous faites part de votre volonté de partir, Mélanie vous énonna en vous proposant de dormir ici. Un bref coup d'oeil dans la chambre vous appris qu'il n'y avait qu'un seul lit et pas les deux pièces nécessaires à la separation des hommes des femmes comme le veut la courtoisie. La seconde surprise se revela être la quantité de couvertures dans les placards qui permettait de recouvrir le sol de la chambre d'une épaisseur confortable.

Du coup on mit en perce un tonneau pour finir la soirée à se raconter des anecdotes les uns et les autres à la mainière d'une bande de vieux amis. Au départ, seul l'hôte racontait des histoires puis ce fut le tour des gobelins, de Krogan et même des Nobles. On apprit ainsi que Mélanie était un agent des Nochers employée pour des missions à des intervalles et pour des durées irrégulières. Le reste du temps elle vivait ici comme "contact" et pouvait ainsi avoir une vie qui n'était pas coupée de tout. Les gobelins quand à eux partient dans un concours de celui qui racontera sa meilleure escroquerie. L'un avait attrapé le caniche de la femme d'un marchand et avait réussit à négocier 100 ducats contre le cadavre de la bête tandis que l'autre avait remboursé sa dette à un copain avec un bijoux volé. La femme de ce dernier l'avait porté en toute impunité et s'était faite arrêter par la milice deux jours plus tard. Le marchand avait dû payer deux fois le prix du collier pour la sortir de là. Suite à cela ce n'était plus un ami d'ailleurs.

Krogan commença alors à parler de lui et de son enfance difficile. Il vous raconta le rite de passage à l'âge adule qu'il avait réussit au bout du troisième essai. Le principe était simple : il fallait aller au champ de bataille pour tuer quelqu'un. La première fois ses congénaires le devancèrent et avant qu'il n'arrive sur les lieux, il ne restait plus personne à tuer. La deuxième fois avait été un peu différente. Fort de son experience passée, il avait couru de toutes ses jambes, vougue en avant.
Il était arrivé premier et avait commencé à se battre avec hargne. Il avait même achevé deux adverasaires. Malheureusement ses amis s'étaient fait tuer jusqu'au dernier et personne n'était plus là pour témoigner de sa bravoure. De plus, il s'était fait capturer par les dirtz comme otage et le clan l'avait récuperé contre un objet étrange détenu par le prêtre du village. Après cela il avait été traité avec dégout par les siens car ce n'était que pas devoir éthique envers un enfant et non par générosité qu'ils avaient fait ce geste. Le titre de guerrier lui fut attribué lorque les habitants furent attqués par des pillards et que, en l'absence de ses frères morts, il était le seul à savoir se battre. Après cela le conseil se réunit et décida de quitter ces terres pour aller chez le voisin puisque la défense du village n'était plus assurée. Krogan en profita pour quitter ses pairs.

Les deux nobles, malgré l'altercation qui préceda le départ, semblaient bien s'entendre : ils vous initièrent aux complots politiques et même si vous n'êtes pas dans un état favorable à la compréhension vous ne regarderez plus jamais de même oeuil ces personnages.

Après celà vous vous racontez ce que vous avez fait dans la journée. Certains comprennent mieux pourquoi ils ont quitté la demeure de De Laelys tandis que d'autres jujèrent que cette fuite était judicieuse. Lorsque Bèla raconta son entrée, Mineroa équarquilla les yeux avant de souffler une fois que la description des personnages correspondait bel et bien aux noms cités.

Finalement chacun finit par s'endormir de gré ou de force à une heure assez avancée de la nuit, ce qui expliqua le réveil tardif général. Lorsque nos héros se lèvent, ils avaient des cernes profondes, les cheveux en bataille et pour la pluspart d'entre eux, une geule de bois dont on se souvient longtemps. Mélanie avait elu domiocile dans la cuisine et préparait le petit déjeuné général avec le peu de provisions qu'il lui restait. Des levres se fendirent cependant à la vue de la marque de l'arrête du banc sur lequel s'était endormi Skarlix qui lui barrait la joue et même une partie du nez. Dans l'ensemble la jovialité semblait avoir disparu mais cette ambiance pesante se delesta un peu une fois les estomacs pleins. Le reste de l'après midi ce passa sans encombres et les deux gobelins le mettent à profit pour trouver une trompette à six ducats tandis que d'autres cherchent un appartement vide où ils pourraient habiter.


HRP : je vous lasse discuter si vous en avez envie le temps que je fasse la suite jusqu'au soir.

_________________
NM actuel : 2 ; Mode : hors opposition ; Attitude générale : Hargne
Odeur : Peu odorante ; Luminosité : Claire ; Ouïe : Bruyante Caisse commune : 0D

Dernière édition par Jules le Sam 27 Jan 2007, 11:06; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger 
Mineroa
Franc ligueur


Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 136

MessagePosté le: Sam 27 Jan 2007, 14:42    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

HRP : c'est plutôt pas mal... Very Happy
quelques pensées de Mineroa.

J'ai supporté l'ennui plus que de coutume mais en même temps, cela m'a bien apaisé l'esprit de causer avec le bas peuple, ils ne sont pas du genre à vous user le cerveau des gens bien éduqués.
J'ai tant de choses à faire. Ma priorité est de récolter de l'argent. J'aiderai du mieux possible mes compagnons dans leur affaire même si je ne veux m'y immiscer. Vivement demain matin qu'enfin nous fassions notre mission. J'en ai plus qu'assez d'attendre à bavasser...
Je regarde un instant pour voir que tous mes compagnons semblent somnoler ou plonger dans leurs pensées. Je suis plutôt amusé de me voir vautré dans des couvertures rèches à même le sol. Le destin nous réserve parfois bien des surprises. Je ferai mieux de m'habituer à ce genre de confort...

_________________
Attitude : SUBtilité Mod.: 0
Main droite : Rapière Main gauche : rien
Protection : rien Etat : Indemne
40 ducats dans sa bourse
L'ambition n'est un défaut que pour ceux qui n'en ont pas !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail 
Jules
Meneur


Inscrit le: 25 Nov 2006
Messages: 169

MessagePosté le: Mar 30 Jan 2007, 19:59    Sujet du message:   Marque ce message et les suivants dans ce sujet comme non lus 

Occupons-nous d'avantage sur ce que nos fiers aventuriers, qui rappeleons-le, n'y connaissent absoluement rien en matière d'immobilier, nous ont dégottés. Les voici devant une demeueure que j'oserais qualifier d'anonyme. C'est une bonne maison d'architecture Cadwallonienne : les murs en chaux et le toit en tuiles rouges. Elle est plutôt spacieuse dans la mesure où elle contient 6 pièces dont aucune n'est aménagée. Le locataire est un gobelin qui arborre une veste noire impeccable ainsi que d'épaisses lunettes qui, d'après l'avis général, étaient plus opaques qu'arrangeantes.

Après une rude négociation le prix est fixé à 108 ducats par mois ce que presque personne ne peut se payer pour le moment. Vous décidez donc de faire maintenant ce que vous serez obligés de faire plus tard c'est à dire "faire caisse commune". Quel horrible expression dans un groupe tel que le vôtre mais il faut avouer que c'est bien plus pratque et que ça évite quelques abus. C'est Skarlix qui proposa l'idée et donc qui déclara le premier 103 ducats. A sa suite Krogan y déposa fièrement ses 47 ducats, Bèla vida de ses poches les 13 ducats qui s'y trouvaient tandis que Factice décrocha pour Mineroa la bourse qui lestait inutilement l'arrière de sa ceinture et qui contenait 148 ducats. Quatres têtes se tournèrent vers factice qui leur rendit un magnifique sourire...

Après une course effrênée derrière cet agile petit être vert et une fouille minutieuse, tous durent se rendre à l'évidence : il n'avait rien. On arriveit donc à un total de 315 ducats auquel, si on retirait l'acaht de la trompette, l'accompte versé pour la maison et une participation au remplissage de la cave ainsi que du garde mangé littéralement pillé la nuit dernière, il restait 270D. Ceci fait, il ne restait que deux misérables heures avant le rendez vous alors qu'il restait tant de choses à faire !

Ce fut donc par petites équipes de deux qu'ils effectuèrent les tâches suivantes. Aller acheter du mobiler sommaire et en particulier cinq lits, une table et une demi-douzaine de chaises pour les uns. Prévoir l'approvisionnement d'une cave, d'un garde manger conséquent et d'une petite réserve de bois de chauffage pour les autres. Pendant ce temps Factice cherchait desespérément à enlever le petit centimètre de poussière qui ensevelissait de part en part l'appartement à l'aide du balai ridiculement grand appartenant à la voisine qui était un ogresse. Pour finir vous détenez à tous 150D que vous choisissez de vous partager équitablement entre vous à hauteur de 30D par tête pour avoir de quoi payer les quelques aléas de la vie quotidienne.

L'heure du rendez-vous approche et vous êtes tous en route pour la taverne nommée : "la bière à l'ale" qui est suitée dans Ogrokh.

_________________
NM actuel : 2 ; Mode : hors opposition ; Attitude générale : Hargne
Odeur : Peu odorante ; Luminosité : Claire ; Ouïe : Bruyante Caisse commune : 0D

Dernière édition par Jules le Mer 31 Jan 2007, 13:38; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger 
Montrer les messages depuis:   Trier par:   
Page 2 sur 2 [24 messages]   Aller à la page: Précédente 1, 2
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Marquer le sujet comme non lu :: Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
 Index du Forum » La Ville Haute » Den Azhir » Le Coeur
Sauter vers:  

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Version française de Categories Hierarchy © GGWeb-FR
Cadwallon et Wolfen sont des marques déposées RACKHAM. Copyright 1996-2007 RACKHAM, tous droits réservés.
Toutes les illustrations, photographies, figurines et noms de figurines sont des créations exclusives appartenant à Rackham.
[ Temps: 0.4744s ][ Requêtes: 12 (0.2803s) ][ Débogage actif ]